LAGENCE ESPRIT IMMOBILIER
LAGENCE ESPRIT IMMOBILIER
LAGENCE ESPRIT IMMOBILIER

Acheter moins cher à Bonneval : les alternatives à envisager

Partager sur :
Acheter moins cher à Bonneval : les alternatives à envisager

Savez-vous que lorsqu’on a un budget d’investissement limité, il existe diverses alternatives pour acheter moins cher à Bonneval ? En voici quelques-unes.

Le bail réel solidaire (BRS)

Lorsque vous investissez dans ce dispositif, votre budget est réduit de 20 à 40 %. Pour cause, vous n’acquerrez que le bien bâti sans le terrain. Comment est-ce possible puisqu’il est impossible de déplacer le bâti ? Le terrain ne vous appartient pas, du moins au départ, mais vous allez le louer auprès d’un Organisme Foncier Solidaire (OFS) pour une modique somme d’une centaine d’euros tous les mois. La location peut durer entre 18 à 99 ans selon le montant du loyer établi. 

L’achat d’un bien loué par un bailleur social

Pour ce genre de transaction, la décote peut atteindre les 40 % puisque vous ne pouvez ni occuper le bien ni en percevoir les loyers. C’est le bailleur social qui se charge de la gestion locative qui les empoche durant toute la durée de cet usufruit social locatif. La période peut aller de 12 à 22 ans avec une moyenne de 15 ans. Qu’est-ce vous gagnez dans tout cela ? Au départ rien puisque vous ne faites que débourser de l’argent pour acheter, mais c’est un bon moyen d’agrandir son patrimoine et de prévoir un logement pour ses vieux jours. À la fin du contrat avec le bailleur social, vous pourrez bénéficier d’une belle plus-value en cas de revente du bien. 

L’achat d’un bien loué

Contrairement au dispositif précédent, ici, vous devenez le bailleur et vous percevez les loyers. Cet investissement locatif permet d’amortir l’investissement effectué et puisque le bail était déjà en cours lors de l’achat, vous bénéficiez d’une réduction de prix pouvant aller de 5 à 20 % selon les cas. Il va de soi que vous ne pouvez pas déloger le locataire avant l’échéance de son bail ou augmenter le loyer. Vous devez vous contenter des accords passés entre lui et l’ancien bailleur.